Quelque soit l’application dans laquelle la pompe à chaleur est installée, elle présente un avantage concurrentiel inégalé sur tout autre mode de production de chaud ou de froid: l’efficacité énergétique.

Quelque soit l’application dans laquelle la pompe à chaleur est installée, elle présente un avantage concurrentiel inégalé sur tout autre mode de production de chaud ou de froid: l’efficacité énergétique.

En effet, une pompe à chaleur ne produit pas de froid ou de chaud à proprement parler, mais elle va permettre d’effectuer un échange de calories entre un corps et un autre.

L’énergie qu’elle consomme sert à entraîner un compresseur frigorifique qui fait circuler un fluide (frigorigène) permettant l’échange thermique entre deux corps (ou deux espaces).

Il en résulte, en règle générale, que pour un watt électrique consommé, la pompe à chaleur en transfère 3 à 4 (thermiques), et cela peut atteindre 5 ou 6 watts dans des situations optimales.

Dans votre réfrigérateur de cuisine, la pompe à chaleur ne produit pas de froid, mais aspire la chaleur dans l’espace clos qu’il représente ainsi que dans les aliments que vous y stockez.

Dans un système de chauffage à pompe à chaleur, celle-ci récupère des °C dans l’air froid à l’extérieur pour les transférer dans l’eau qui alimentera vos radiateurs ou votre plancher chauffant.

Dans un système de climatisation, l’été, la pompe à chaleur qui la compose récupère des °C à l’air de votre habitation pour les transférer à l’extérieur et l’hiver, elle peut faire l’inverse.

Bien qu’étant une technologie de base assez ancienne, la pompe à chaleur s’est modernisée ces dernières années par l’utilisation de fluides plus efficaces et plus respectueux de l’environnement ainsi que par une régulation beaucoup plus précise et plus efficiente.

“Chacun de ses systèmes apporte du chaud et/ou du froid de manière optimale aux applications dans lesquelles ils sont intégrés.”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)